• OFFRE D’EMPLOI

    Boutique engagée de fruits et légumes recherche un.e vendeur.se passionné.e pour nous aider à changer le monde !

    Tout d’abord cher.ère lecteur.trice, quelques questions pour toi. 

    • Tu cherches un job qui te permette d’assouvir ta furieuse envie de changer le monde ? 
    • Tu cherches un job qui te laisse aussi du temps pour toi ? 
    • Tu cherches une boîte profondément humaine et une ambiance de travail sympa ? 

    Alors continue à lire 😊

    D’abord, qui sommes-nous ? 

    Curiosités, c’est une boutique de fruits et légumes déclassés, locaux, de saison et direct producteurs. C’est une boutique qui ambitionne de reconnecter le monde paysan et les consommateurs, en faisant preuve de transparence et en faisant un travail de fond de communication (qu’elle soit en boutique ou sur les réseaux). 

    Notre mantra ? Bien manger, c’est déjà militer. 

    Chez Curiosités, on parle. Beaucoup. Genre vraiment. On affectionne le lien qu’on a avec nos clients de quartier, on aime faire coucou aux petits en sortant de l’école, on aime papoter avec nos anciens, partager nos astuces cuisine, on adore par-dessus tout engager des discussions sur l’alimentation et l’agriculture d’aujourd’hui et de demain. On ne s’arrête plus si on nous lance sur ce sujet. 

    On aime transmettre, partager, échanger. On essaie d’avoir une démarche la plus « zéro déchets » possible aussi. 

    Si on cherche à recruter quelqu’un, c’est qu’on a envie au plus profond de nous, d’avoir plus d’impact. Plus d’impact social, plus d’impact environnemental. Et pour ça, il nous faut un peu plus de temps hors boutique. D’où notre envie de déléguer une partie de la présence en boutique à quelqu’un de motivé. 

    Tu ferais quoi concrètement ? 

    Vente et relation client : 

    • Accueil des clients
    • Conseil et informations sur les fruits et légumes, les façons de cuisiner, l’anti-gaspi (comment ça on peut manger les graines de courges ?!), les modes de production
    • Vente 
    • Encaissement

    Mise en valeur des fruits et légumes en boutique :

    • Installation et mise en valeur des fruits et légumes
    • Contrôle de l’étiquetage
    • Contrôle de la qualité et de la bonne présentation des produits  
    • Réassort 

    Réception et gestion des stocks :

    • Réception des fruits et légumes (Attention, cette partie est un peu sportive. Il ne s’agit pas d’être Musclor mais il ne faut pas non plus avoir de soucis de dos. Cette partie requiert de porter pas mal de choses au sous-sol.)
    • Contrôle de conformité des bons de livraison et reporting à la direction en cas de soucis sur la livraison.
    • Hygiène et sécurité : « Nettoyer, balayer, astiquer » régulièrement, en musique si tu le souhaites, du moment que c’est propre, nous, ça nous va.

    Qui es-tu ?

    Nous avons besoin que le projet te parle, que tu partages les mêmes valeurs que nous. 

    Tu peux ne pas connaître parfaitement l’univers des légumes et de l’agriculture, si tu es motivé.e tu apprendras vite.

    Tu ne dois pas être trop timide, avoir un bon sens de l’observation (comprendre qui tu as en face de toi pour mieux le/la conseiller, c’est indispensable pour faire la différence), être avenant.e et avoir la parole facile.

    Bref, être un.e bon.ne communicant.e.

    Tu dois avoir le goût de l’apprentissage, et une (petite) envie de changer le monde 😊. 

    Dans quelles conditions ? 

    • Un 24h/semaine, en CDD d’abord, l’objectif étant qu’après un temps de formation, tu sois autonome et tu puisses tenir la boutique seul.e un à deux jours par semaine
    • CDD de 11 mois (avec possibilité, si nos chiffres de vente le permettent et que ça te branche, de prolonger l’aventure !!)
    • Un salaire de 10,15 EUR brut/heure 
    • Une participation aux frais de transports
    • Une prime sur objectifs 
    • Des réductions sur tes achats en boutique

    Si cela se passe bien, il peut tout à fait s’agir d’un poste permanent et évolutif, avec plus de responsabilités, sur des sujets qui t’intéressent. Nous sommes aussi enclins à nous associer (si tant est que les planètes soient très bien alignées).

    Factuellement, ce n’est pas le job qui va te rendre riche à millions. Nous sommes une jeune entreprise et on est loin (très loin) d’être riches à millions nous-même. En revanche, tu compteras tes heures, tu pourras apporter ta pâte si tu en as envie, tu n’auras pas de petit chef sur ton dos. Et puis on redistribuera quand on pourra, sous forme de primes notamment. 
    Pour postuler, pas besoin d’une lettre de motivation conventionnelle (on ne l’est pas vraiment ici).

    Scribe-moi quelques lignes avec tes tripes, joins ton CV et envoie-moi tout ça à :
    maria@curiosites-paris.com

  • La vérité sur les avocats

    Parlons des avocats, les gourmands ! 😍🥑🍃
    On les voit partout, ils sont tendances et tout le monde les adore ! Mais l’envers du décor est beaucoup moins sexy… Et oui, désolé de briser vos rêves, mais il s’agit en réalité d’un des plus beaux scandale environnemental et éthique !

    On vous laisse lire nos explications en image, mais en gros, nous avions mille raisons de refuser d’en vendre. Et pour tout vous dire, on n’en consommait pas non plus !


    Mais tout ça, c’était avant de trouver un moyen de déguster des avocats sans trahir notre humanité et détruire la planète ! C’est ce qu’on a découvert avec Etic Miam, et c’est pour ça qu’on s’est réconcilié avec les avocats et qu’on en propose à la boutique depuis peu !

    Comment est-ce possible ? Et bien on choisit de soutenir des producteurs comme Jesùs, à Málaga. Jesùs porte une attention particulière à la biodiversité. Il respecte le rythme de la nature et cultive de manière durable et responsable.

    Bref, comme d’hab, dès qu’on joue le jeu de la transparence, ça se passe tout de suite beaucoup mieux…! Ah… longue vie aux avocats éthiques !

    Sources : Journal Die Zeit & Courrier International

  • On est passé dans Très très bon !

    Elvira Masson s’invite chez Curiosités ! 😍🥬

    Nous avons eu l’honneur de recevoir @ElviraMasson à la boutique ! 😍
    Grosse surprise, Madame venait faire ses petites emplettes pour nous préparer un superbe épisode de @ttbontv !

    On vous laisse découvrir sa courge rôtie et farcie… (le secret, c’est bien sûr d’utiliser des légumes déclassés !😏😇)

    Merci mille fois pour ce bon moment et cette jolie vidéo !

    À retrouver sur la page Facebook de Très très bon ICI.

  • Recette de falafel

    On lance les recettes d’Alexandre, n’hésitez pas à nous faire vos retours ! (Pour les réclamations, ça sera directement avec lui en boutique, hein… 😝)

    Boulettes de pois chiches, épinards et amandes ! 😍

    ✅ Mixez les pois chiches (300g), les amandes (60g), 1 cuillère à soupe de purée d’amandes, 1 cuillère à soupe de citron et et 2 cuillères à soupe d’eau.
    ✅ Hâchez les épinards frais et mélangez avec le reste.
    ✅ Former des boulettes et roulez-les dans la chapelure.
    ✅ Frire et… bon’ app les gourmands !

    (Si vous n’avez pas de friteuse, une peu d’huile dans une poêle et hop !)

  • On veut vos boîtes d’œufs !

    On veut vos boîtes d’oeufs !
    😍🥚🥚
    Chez Curiosités, on propose les œufs en vrac, et des boîtes réutilisables sont toujours à votre disposition. L’idée c’est vraiment de favoriser le réemploi ! Pensez donc à ramener vos boîtes à la boutique… une vie riche et pleine d’aventures les y attendent. 😉

    Dans le même esprit, on vous prête aussi des tote-bags au besoin, et on accueille chez nous tous ceux que vous avez en trop. Avouez, c’est cool de pouvoir emprunter ou adopter un tote-bag gratuitement lorsqu’on a oublié nos sacs…! (Ne faites pas l’innocent, on sait que ça arrive…)

    Merci à tous de jouer le jeu et nous aider à favoriser le zéro déchet ! C’est aussi avec ce genre d’initiatives qu’on crée un environnement familial, engagé et éco-friendly !

    Belle soirée les gourmands, on vous revoit avec des boîtes vides la prochaine fois ?

  • On se met aux agrumes !

    Nos premiers agrumes sont arrivés !
    Si vous n’avez pas suivi cette nouveauté, pas de panique, nos valeurs ne changent pas !


    On va continuer de privilégier le local et tout miser sur la transparence ! Nos agrumes seront toujours de saison, et ce sont les producteurs qui fixent leur prix, comme d’habitude !

    Alors pourquoi se mettre à vendre des agrumes ? Et bien parce que, de toute façon, on en consomme tous… Alors entre nous, il vaut mieux que vous les achetiez ici, en toute transparence et connaissance de cause, que dans un supermarché, sans aucune infos.

    Cette aventure est aussi possible grâce à Etic Miam, notre partenaire ! Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils connaissent leurs producteurs. Vendre des agrumes OUI, mais pas n’importe lesquels, et sûrement pas produits de n’importe qu’elle façon ! Ça ne nous ressemblerait pas.

    Ces agrumes sont archi méga BIO et éco-responsables. Leurs producteurs sont de véritables passionnés et amoureux de la nature, on vous en parlera plus longuement dans les prochains jours !

    Ce qu’il faut retenir, c’est que tout sera éthique et de saison (d’Espagne ou d’Italie, oui, mais TOUJOURS de saison). On répondra à toutes vos questions et on compte bien vous informer à fond sur le sujet ! On a vraiment hâte de commencer !

    Voilà les gourmands, vous pourrez choisir vos oranges et clémentines chez nous, ce n’est pas génial ça ?

  • On ne vous raconte pas de salades

    Ouiii, aujourd’hui vous avez le droit à une belle photo de Maria, la nana derrière Curiosités ! Mais alors, c’est qui le beau monsieur à côté ? C’est Nicolas, l’un de nos producteurs. Et sur cette photo (absolument canon), Nicolas ne nous raconte pas de salades, mais bien la réalité du terrain ! Pourquoi cette salade est jugée déclassée, les réalités du terrains, les difficultés..

    Ce lien fort que nous entretenons avec nos producteurs, c’est un peu notre marque de fabrique, et ce qu’on aimerait voir dans la France entière (non, le monde entier !!)…!

    Pour changer les choses et faire évoluer nos méthodes de production, il est primordial de comprendre les enjeux et le quotidien réel de nos agriculteurs ! Pourquoi on aura moins de carottes cet hiver, (beaucoup pourrissent trop vite à cause de la pluie et du gel), ou encore pourquoi nos pommes de terre annabelles sont en forme de cœur ! (Naan, ça c’est une blague, on ne l’explique pas, c’est de la magiiie on vous dit!)

    Bref, comprendre la complexité de leur métier est essentiel ! La grande distribution a fait écran entre eux et nous pendant si longtemps qu’on s’est privés de cette réalité mais aussi du plaisir d’apprendre à leurs côtés !

    Parce que nous, on ADORE nos producteurs. Ce sont des gens investis, passionnés et courageux. C’est tellement enrichissant d’apprendre d’eux et de pouvoir ensuite vous transmettre toutes nos découvertes !

    Maria est issue du monde l’agriculture et a toujours eu une sensibilité particulière pour ce milieu. En même temps, avec un père, un frère et son meilleur pote dans le domaine, ça aide me direz-vous. C’est clair. On terminera par cette belle citation, de Maria sur le sujet :

    « J’aime passer du temps avec mes producteurs, avancer ensemble, et je suis très fière de travailler avec eux ».

  • Réaction à l’annonce de Carrefour sur les fraises en janvier

    « Pas de fraises dans les rayons Carrefour au mois de janvier »

    Titre l’article de Ouest France du 8 Janvier 2021. 

    Perso, je n’ai pas vu de quoi me réjouir dans cette nouvelle. Pire encore, j’étais “un peu” en colère.

    « C’est un premier pas », « il faut bien commencer quelque part », « tu es trop sévère », me direz-vous ? 

    Pourquoi une telle annonce est une provocation quand on s’appelle Carrefour ? 

    Oui, pour moi, cette annonce est quasi une insulte. Quand on s’appelle Carrefour, on a des moyens financiers et de communications colossaux. On a un pouvoir d’influence énorme. Vous connaissez quelqu’un qui ne connait pas Carrefour vous ? 

    Moi non plus.  

    Si vous lisez l’article, vous verrez que Yoann Alarçon (fondateur de Potager City, racheté par Carrefour l’an dernier) parle d’un choix qu’il a fait et qu’il assume. 

    Comme si c’était une révolution. 

    Or, la fraise, ce n’est de saison (en plein champs, en France) qu’entre avril et juin. Alors s’engager sur le mois de janvier seulement, en faisant passer ça pour une innovation, c’est à mon sens, une belle façon de se moquer du monde (et de vous !). 

    Une belle façon de se moquer aussi de ceux qui œuvrent réellement au quotidien pour proposer des produits français et de saison.

    C’est se moquer aussi de ceux qui se battent (avec très souvent des moyens bien moindres) pour protéger et promouvoir les producteurs français. 

    Enfin, c’est se moquer de ceux qui ont réellement à cœur votre bonne alimentation (et pas juste leur portefeuille) !

    On ne les condamne pas, mais on exige PLUS 

    Parce que l’idée n’est pas de leur dire de faire marche arrière mais plutôt d’appuyer sur l’accélérateur, de passer la seconde rapidement, pour amorcer une transition plus que nécessaire.

    Yoann Alarçon répond sur Linkedin à un commentaire disant que les fraises ne sont pas non plus de saison en Décembre et en Février :

    « Qui vous dit que ce n’est pas la prochaine étape ? 😉 Allons-y petit à petit, et multiplions toutes et tous de petites actions. Si tout le monde fait un petit effort, la transition peut se réaliser. »

    Quand on s’appelle Carrefour, franchement, on s’attend à plus que “des petits pas”

    Les consommateurs font des petits pas, et c’est bien.

    Les géants de l’agroalimentaire, ceux qui ont l’argent, le pouvoir et l’influence, ne peuvent pas se contenter de pas aussi insignifiants, et aussi lents ! 

    Il s’agirait de ne pas mettre les consommateurs et les acteurs du marché au même niveau. 

    Je vous vois venir, “Carrefour prend un risque de perdre les consommateurs qui aiment les fraises en janvier…” 

    Ma réponse : ils s’offrent aussi l’opportunité de rameuter ceux qui sont sensibles au bien mangé responsable, et qui fuient leurs enseignes le plus possible. 

    Et vous les gourmands, qu’en pensez-vous ?  

  • Curiosités a 1 an déjà !

    1 an. 1 an tout pile aujourd’hui.

    Et quelle folie mes amis. Tant d’émotions pour parler de ce jour si particulier.

    Petit retour en arrière tout d’abord 😊.

    Mardi 29 Octobre 2019, nous allons enfin pouvoir ouvrir. 2 mois de retard sur les travaux, des semaines entières à m’arracher les cheveux contre X, Y ou Z (il parait que tout le service client d’orange me connait), des pleurs, des journées hautes en couleurs, et déjà les premières rencontres.

    Des voisins qui papotent pendant que je ponce, que je peins, que j’accroche des tableaux. Des voisins enthousiastes de voir revivre ce commerce longtemps fermé.

    Que de souvenirs ces petites photos de travaux…


    « Déclassés ? ça veut dire quoi ça ? »

    La question reine de la plupart de nos discussions.

    Et puis les dernières finitions, et le jour J.

    Mon premier supporter est à mes côtés (<3), pour recevoir la première livraison, tout ordonner et me faire oublier mon stress avec de nombreuses blagues douteuses 😊.

    Vous étiez déjà nombreux au rendez-vous.

    C’était le début de Curiosités.


    Et alors depuis, il s’est passé quoi ?

    1 milliard de choses je dirais (je ne suis JAMAIS dans l’exagération, jamais).

    On a discuté ensemble, beaucoup. Du bio, du pas bio, du local, des supermarchés, des légumes tordus, des pommes de terre en forme de cœur, des vers de terre, des agriculteurs, des 1000 façons de préparer les courges et j’en passe et des meilleures. Vous m’avez raconté vos histoires aussi, vos vies, j’ai rencontré vos enfants, vos parents, vos conjoints. Vous avez partagé avec moi vos petits bonheurs, vos inquiétudes, vos coups de gueule, vos interrogations. Bref, on a beaucoup, beaucoup parlé.

    On a découvert quelque chose de moins plaisant ensemble, cette foutue COVID19. On a été bien déboussolés, on a eu peur (spoiler alert : on a toujours peur). On a traversé cette période de confinement ensemble. Je n’aurais jamais imaginé vivre une telle épreuve dans ma première année de gérante mais il a fallu faire face. Alors oui je n’ai pas beaucoup dormi, j’avais une trouille bleue que vous ne soyez pas en sécurité dans mon magasin.

    Mais vous étiez là, chaque matin à l’ouverture. Et vous avez parfois patienté plus d’une heure en gardant le sourire, quelle dinguerie ! Merci <3


    Côté déclassé, on peut dire qu’on n’a pas chômé.

    Plus de 3 tonnes de carottes sauvées, quasi 5 tonnes de pommes et poires, 1,5t de pommes de terre en forme de cœur englouties avec bonheur, et sans oublier les centaines de kilos de rattes, de butternuts qui sourient, de potimarrons trop petits, trop gros, trop pas de la bonne couleur, de patates douces, de courgettes, de salades, de mâches, de panais, de topinambours…

    Bref, le déclassé, ça ne vous a pas dérangé (n’en déplaise à la grande distribution qui justifie le choix des calibres et des standards de « beauté » en disant que c’est vous, consommateurs, qui exigez cela !).

    1 an de Curiosités, 1 an de travail acharné, de cagettes à trimballer, de remises en question, d’un stress inquantifiable, d’une joie encore moins quantifiable, d’un engagement sincère et solide.

    Cet engagement, il implique plusieurs choses à vrai dire.

    • Vous permettre d’être des consommateurs éclairés, critiques et conscients en communicant de façon transparente avec vous, en partageant avec vous nos découvertes et apprentissages sur l’alimentation d’aujourd’hui et de demain, Parce que bien manger, c’est déjà militer.
    • Vous permettre de lever les barrières d’une consommation locale ET de saison en partageant avec vous des astuces cuisine, anti-gaspi aussi, pour que plus jamais vous ne mangiez de tomates en hiver 😉
    • Vous permettre de vous reconnecter avec le monde paysan en partageant avec vous les réalités du terrain, les retours de nos partenaires, leurs difficultés, leur travail, leur passion.

    1 an de Curiosités, ça n’est pas une finalité, mais plutôt le commencement de bien d’autres choses… Restez branchés les gourmands, et merci, merci de votre engagement !

  • Parlons des mulots !


    Aujourd’hui, nous allons parler d’un sujet épineux !
    (ou plutôt mordant… vous nous direz !)
    Chez Curiosités, nous n’avons pas peur des tabous, et nous adorons casser certains préjugés. Surtout lorsqu’il s’agit de bon sens !

    Vous êtes prêts ?
    Parlons des mulots, des mulots dans les patates douces, des mulots dans les courges spaghettis, bref, des mulots ! 😱🐭

    Parce que oui, quand on est producteur et qu’on souhaite faire de la biodiversité un sujet prioritaire, on est parfois confronté à ce genre de -petites- galères. Et comme la biodiversité ce n’est pas simplement accepter de jolies petites abeilles et fleurs sauvages 🐝🌼🌈 (les champs ne sont pas sous cloches qu’on se le dise), il nous faut faire preuve de plus de souplesse dans nos habitudes de consommation.

    La biodiversité, c’est un tout. Redonner à la nature la place et la liberté de s’exprimer, revenir à de la production raisonnée, locale et naturelle, dans la mesure du possible.


    « Mais….des mulooooooots quoi ! »

    On se calme. Il y a mulots et mulots. On ne va pas vous demander d’adopter deux mulots pour chaque kilo de patates douces, rassurez-vous ! Ce dont on aimerait vous parler, c’est de cette triste habitude de fuir les fruits et légumes grignotés. On aime l’idée d’une agriculture plus naturelle, mais dès qu’un fruit ou qu’un légume n’est pas parfait, nous avons le reflex de le reposer avec une grimace.

    Pour commencer, rappelez-vous qu’un légume ou qu’un fruit grignoté ne l’est jamais par hasard. Un petit coup de bec ou une légère morsure indique surtout que vous avez devant vous un fruit/légume incontestablement bon. Vous pouvez leur faire confiance, ils savent dans quoi ils tapent.

    Un mulot, c’est bien plus mignon qu’un gros rat porteur de maladie, et surtout : ils sont inoffensifs. Une morsure dans un fruit ou un légume n’altère ni la qualité du dit légume, ni votre santé, c’est promis !


    Le vrai soucis, c’est plutôt notre regard sur les légumes grignotés.
    (à croire que nous ne sommes pas partageurs… 🤔😂)

    Il y a bien une raison pour laquelle l’idée ne nous plait pas du touuuut… Nous avons fini par mettre tous les rongeurs dans le même sac, (on évite de faire tomber le sac s’il vous plait, ça fait beaucoup de rongeurs en liberté !), mais celui dont il faut se méfier est bien le rat. Ses excréments et urines peuvent être porteurs de maladie. C’est la même chose pour les renards.

    Et pour les mulots ?” Vous ne craignez rien on vous dit, les mulots, c’est différent.


    Autre point important, et on vous conseille de vous asseoir : un petit croc de mulot devrait être le dernier de nos soucis quand on sait ce qu’il se passe parfois dans la grande distribution…

    Alerte Scoop : c’est souvent dans les produits joliment emballés et présentés que vous trouverez des traces d’animaux broyés et d’excréments. Le tri reste parfois à désirer dans l’industrie agroalimentaire, et nombreux sont les pauvres petits rongeurs ou autres qui se retrouvent coincés dans les machines et rouages automatisés [frissons dans le dos]…
    Dans une grande surface, tout est plastifié, vernis, maquillé, et vous ne savez pas vraiment tout ce qui se trouve dans votre purée en conserve (de rien 😂)

    La transparence, c’est crucial si on veut avoir confiance en ce qu’on achète, c’est pour ça qu’on vous raconte tout ça !

    Alors OUI, on l’avoue, nos légumes sont tellement délicieux qu’il arrive que les mulots ne puissent s’empêcher d’y goûter…


    Bref, c’est un sujet sensible, mais très important à aborder selon nous ! Pour information, 20% de la production de patates douces de notre producteur, Simon, sont grignotées ! Méritent-elles de finir à la poubelle par méconnaissance du sujet et des enjeux ?

    Quel est votre avis sur la question ? N’hésitez pas à nous faire part de vos ressentis via les réseaux sociaux ! On vous répondra avec plaisir ! 😉

    Belle journée à tous et à toutes ! (et bonne purée en bocal hi hi !)